Karedig

Page 1 / 54 Articles plus vieux >>
Le 04/11/2014 à 20:04

La défense de Thierry Lepaon devant le comité confédéral de la CGT : pas convaincante...

A lire sur mon blog

Le 26/10/2014 à 03:26

Nous soulageons nos peines en te faisant souffrir...

Le 19/10/2014 à 03:49

picture.php?strid=be67b44f13a50c76a94504

En défense des plugs de Noël sur la place Vendôme...

A lire sur mon blog

Le 11/10/2014 à 18:30

Eric Zemmour, le troll audiovisuel...

A lire sur mon blog

Le 04/10/2014 à 14:16

picture.php?strid=f64bd17eb4ad8d6ef25a75

La Manif pour Tous et la conspiration LGBT...

A lire sur mon blog

Le 28/09/2014 à 14:13

picture.php?strid=34f9036cd059938041b3f4

Génie et martyr ?

A lire sur mon blog

Le 27/09/2014 à 18:15

picture.php?strid=76be695492be12d889ab39

Le 26/09/2014 à 21:02

picture.php?strid=a9a4d1eae963a618afd638

Du ghetto et des hommes : Xavier Dolan en fait trop...

A lire sur mon blog

Le 24/09/2014 à 21:01

Cahuzac, Thévenoud, Morelle : la politique hors-sol.

A lire sur mon blog

Le 15/09/2014 à 22:20

picture.php?strid=7196d81758d9ee699a0aa9

L'édito d'Henriparis a le mérite de lancer le débat sur le site et son avenir.

GA a été a ses débuts une expérience particulière, celle de donner un lieu d'expression libre et non commercial, c'était un "réseau social", ni tout à fait site de blog, ni tout à fait site de rencontres dont le JDI est l'artère centrale. Au mieux de sa forme, les expressions étaient multiples et variées, les trolls étaient noyés dans la masse ou s'étourdissaient dans les forums. Des initiatives prises par les uns ou les autres permettaient d'organiser des jeux, des soirées, des apéros, des repas etc.

Et puis le temps a passé. Dans le temps d'Internet tout va très vite et rien n'est figé. Des "anciens" sont partis voir ailleurs (il n'y a aucune vocation à rester éternellement sur GA), le projet initial s'essoufflait et les initiatives bénévoles se sont fait rares puis ont disparu. Après des années consacrées à faire vivre GA, les initiateurs du site avaient le souhait de s'éloigner en passant, au moins partiellement, le relais à ceux qui pouvaient animer le site. Cela nécessitait deux choses : une refonte du site dont le code était obsolète et non-sécurisé, le lancement d'une association Gay Attitude pour définir le site, son mode de fonctionnement, sa modération, sa viabilité et impulser des initiatives, d'éventuels développements futurs etc.

Concernant le développement du nouveau site, Henriparis s'est exprimé et la question de la prise de relais est clairement posée. Je n'ai rien à ajouter sinon que l'habillage graphique du site est un peu secondaire par rapport à son utilité, le décor de la boîte n'a d'importance qu'au regard de son contenu.

Concernant l'association GA, le bilan à aujourd'hui se résume à peu de choses. Peu de gens sont venus aux A.G. et même si ceux qui étaient présents ont fait preuve de bonne volonté et d'esprit constructif, il y manque une flamme, une impulsion et des moyens. J'y ai ma part puisque Matt m'a laissé une grande latitude pour agir et que je n'ai pas été "proactif" (et pas vraiment soutenu non plus). Mais un peu seul dans mon coin, je n'avais pas l'énergie pour remuer les montagnes. GA est projet collectif et il est difficile d'impulser des choses quand on ne sait pas où l'on va et que les contacts avec les uns et les autres se font de loin en loin. Ainsi, avoir les droits de modération n'est réellement utile que lorsque les règles qui régissent les différents cas de figure sont clairement établies et nous ne sommes pas allés au bout de ce débat. Répondre individuellement aux demandes de modération sans une ligne partagée n'est pas un exercice agréable... Ma motivation est en demi-teinte, je n'ai pas de certitude sur ce que doit devenir GA, ni même si le site a un avenir. Comme chacun je constate que le JDI a perdu ses expressions multiples et foisonnantes, la poignée de ceux qui s'y expriment quotidiennement peut penser que ce n'est pas de sa faute si les autres restent cois ou sont partis, mais le fait est là, le dazibao de GA ne fait plus recette et se caricature lui-même. Et pourtant il n'est peut-être pas trop tard pour insuffler une nouvelle vie au site, mais comme le dit Alex la réflexion sur le site doit d'abord se faire à partir des besoins exprimés.

Pour ma part j'ai signifié ma lassitude en opérant un demi-départ sur un blog personnel ailleurs. Une façon de donner un signal sans couper les ponts avec G.A. Une façon aussi de tester si la notion de "blog" est encore pertinente quand la majorité préfère s'exprimer en gazouillant 140 caractères.

Puisque le sujet du devenir de G.A. est clairement posé, une nouvelle A.G. de l'association s'impose pour aller au-delà du débat sur le JDI ou en Forum. Je vais donc faire une proposition de date prochainement.

Le 13/09/2014 à 14:17

picture.php?strid=60268add8b779c8081dd9d

Le bouquin de Trierweiler, avant d'en dire du mal, je l'ai lu...

A lire sur mon blog

Le 06/09/2014 à 06:02

picture.php?strid=7405b647368a116ad780a6

Une naissance difficile...

A lire sur mon blog

Le 03/09/2014 à 00:40

Un jour, je saurai faire des frites...

A lire sur mon blog

Le 30/08/2014 à 14:14

picture.php?strid=0b6bdc2820eb07db66b449

Ouvrir un sentier sur l'île de Cézembre ?

A lire sur mon blog

Le 16/08/2014 à 12:23

picture.php?strid=c00c0e7a39c5b1fb7cc016


De l'usage de l'écoute comparée sur Deezer...

A lire ici

Le 30/07/2014 à 17:38

picture.php?strid=9df941a7bc273aa0798408

La décision du CSA concernant LCI soulève un tollé. Et pourtant...

La suite ici

Le 29/07/2014 à 01:06

picture.php?strid=6ed9b99cb3bf9df4827797

La chair de poule début juillet à écouter à Versailles le duo de contre-ténors Philippe Jaroussky et Valer Sabadus. La suite sur mon blog perso...


Le 11/05/2014 à 15:41

picture.php?strid=c6b23a9cccea679245b950

I. Mélange des genres

La victoire de Conchita Wurst à l'Eurovision 2014 sert de révélateur et libère des discours tantôt jubilatoires, tantôt haineux sur les réseaux sociaux. Un travesti à barbe ça brouille et ça embrouille. Si le portrait fait par Libération explique bien la création du personnage scénique et que le Monde parle de "drag queen", il y a toujours des gens qui parlent de Tom Neuwirth comme d'un transsexuel qu'il n'est pas. En fait on voudrait le voir comme homme ou comme femme mais pas dans cet entre-deux volontaire. Que l'ORF ait tenu bon pour que l'Autriche soit représentée par un travesti nous interpelle : j'imagine mal la France avoir une telle audace après les secousses du mariage pour tous. Dans ce divertissement télévisuel habituellement marqué par une géopolitique des votes on retiendra que le public russe n'a pas suivi le rejet exprimé par ses représentants politiques en plaçant Conchita Wurst au troisième rang de ses suffrages. Sans surprise, à la veille des élections européennes, la frange réactionnaire se sert de la Barbie barbue comme d'un symbole de civilisation et vouer l'Europe occidentale aux tourments de la Géhenne.

II. Eurovision

On ne peut pas parler de l'Eurovision sans parler de la prestation de la France, dernière du classement, qui a trouvé l'aumône de 2 points, ceux de la Finlande et d'une Suède qui n'a pas voulu humilier la patrie de Bernadotte. On se consolera en ayant refilé le Te Deum de Marc-Antoine Charpentier comme hymne légendaire de l'Eurovision.

III. Vision Euro

Les élections européennes sont comme l'Eurovision, quelques favoris et une pléthore de pas grand chose. Un nombre impressionnant de listes se présentent. Si certaines listes de témoignage ont quelques raisons de faire de l'agit-prop, d'autres relèvent de l'almanach Vermot et d'un inventaire improbable et folklorique. Au milieu des espérantistes, des royalistes des citoyens du vote blanc, une liste anti-PV c'est sûr que ça va faire progresser le débat sur le modèle d'Europe politique et sociale nous voulons. On notera que dans le Sud-Ouest, fidèle à son long naufrage intellectuel, Renaud Camus conduit une liste "antiremplaciste".

IV. Terres lointaines

Pendant ce temps, cela passe inaperçu, mais avait lieu le dernier scrutin de l'élection provinciale de Nouvelle Calédonie avant le référendum d'autodétermination prévu lors des accords de Nouméa en 1998. Si les indépendantistes kanaks progressent, la droite garde la majorité et obtient 29 sièges sur 54. Le référendum aura lieu au plus tard en 2018.

V. Nostalgie

Comme on a toujours tendance à trouver que tout compte fait "c'était mieux avant" je piège ma propre nostalgie par une mise en abîme en lisant un livre de 1894 sur l'histoire de ma région d'enfance où l'auteur d'un temps qui ne m'est déjà qu'imaginaire se plaint lui-même de voir fuir le temps de sa propre enfance. Amusant effet multiple car la modernité qu'il décrit et dont il se plaint qu'elle chasse son ancien temps regretté est pour moi une époque désuette de photos en noir et blanc. J'essaye d'imaginer ces maisons de bois que les incendies et les guerres ont fait disparaître jusqu'au souvenir, je l'écoute pleurer la disparition des "caramolets jaunes" de son enfance. Le mot qui désigne ces bâtonnets de sucre caramélisé ne subsiste aujourd'hui que dans les dictionnaires d'argot local comme un siècle plus tard les genauds (prononcer guéno) que je mangeais au collège.


Le 10/05/2014 à 13:13

Allez hop ! Un encouragement pour la barbie barbue...


Le 20/04/2014 à 05:45

picture.php?strid=00ec45fd5f514f6c5dccd9

I. Pâques

Moi qui suis mécréant, je reste fasciné par la profondeur du chant pascal orthodoxe "Christos anesti"(*), surtout quand il est chanté par Nikodimos Kabarnos...

II. Autrefois

Libération des journalistes français otages en Syrie. Sur les réseaux sociaux certains complotistes n'hésitent pas à y voir une diversion calculée pour éviter de parler de l'affaire Aqulino Morelle. L'un des journalistes libérés, captivité oblige, arbore une longue barbe grise de père Noël. Dans une époque lointaine il fut un jeune dynamique et charmant militant engagé, et par ailleurs mon "correspondant" natiional  dans les jeux de tendances politiques du mouvement syndical étudiant de ces époques. Plaisir à le voir aujourd'hui, engagé et radieux, libéré et heureux.

III. Modernité

Amusé par les aléas des communications électroniques. Un étourdi prépare une vive protestation factice à mon encontre mais ne se rend pas compte que je suis en copie par "alias" du mail où il expose à d'autres son brouillon de poulet. Je répond par dessus comme si je n'avais pas vu les coutures de fil blanc de sa protestation. Dans le temps il y avait parfois un imbécile qui raccrochait mal le combiné du téléphone et laissait entendre ses commentaires sur la conversation qu'il croyait terminée, maintenant il y a ceux qui vous mettent en copie sans le savoir de leurs manigances. L'épisode m'a beaucoup fait rire.

IV. Régions

Grosse manifestation hier à Nantes pour la réunification de la Loire-Atlantique à la Bretagne. Je n'y suis évidemment pas insensible n'ayant jamais compris le découpage voulu par Pétain qui retire la ville de résidence ducale du reste de la région historique. L'annonce de Valls sur la création de grandes régions n'est sans doute pas pour rien pour relancer le débat. Le conseil régional de Bretagne en a d'ailleurs profité pour adopter un vœu en faveur de la réunification. Mais les pesanteurs se parent de toutes les vertus pour promouvoir l'immobilisme. C'est comme le fait d'avoir deux régions normandes, la justification s'est perdue en cours de route mais allez rabibocher Caen et Rouen...

V. Lèche

Lorsque le choix du nouveau timbre français représentant "Marianne" s'est porté sur le dessin proposé par Olivier Ciappa et David Kawena, il avait été dit qu'il s'inspirait de la fondatrice des Femen, et après les protestations obligées de Christine Boutin, Inna Shevchenko avait dit que désormais on allait devoir lui lécher le cul pour poster une lettre... Bon, il semble que l'histoire de cette Marianne soit moins simple que cela (lire ici), mais en tous cas la poste finlandaise a décidé d'honorer le dessinateur Tom of Finland et pour poster des lettres à Helsinki on va pouvoir lécher des culs de mecs (voir ici)...

 

(*) Illustration en grec : "Christos Anesti ek nekron, thanato thanaton patisas, kai tis en tis imnimasi zoin harisamenos".

Page 1 / 54 Articles plus vieux >>